Pour aménager un camping, il est nécessaire de disposer d’un grand espace en contact avec la nature. Il est idéal d’avoir au moins 500 m² pour offrir une structure juridique aux clients. Vous devez fournir au moins de l’eau potable et disposer d’une salle de bain sur place.

Endroit pour installer un camping

Le choix de l’emplacement sera déterminant pour le succès ou non de cette entreprise. Parce que les campings sont généralement installés dans des endroits qui ont beaucoup de contact avec la nature, choisissez donc un environnement du type pour commencer. À côté d’une cascade, d’une plage, d’un endroit qui donne accès à un sentier ou même à n’importe quel endroit qui a un bon contact avec la nature et qui offre quelque chose d’intéressant aux gens. Donc, le plus approprié est qu’il s’agit d’un environnement totalement axé sur le contact avec la nature, mais qui en même temps n’est pas difficile d’accès. Parce que beaucoup de gens iront en famille et si c’est un endroit loin de la ville, avec des difficultés pour s’y rendre, certainement peu y assisteront.

Demander des licences pour ouvrir un camping

Avant même de commencer à structurer l’espace, vous devrez consulter la mairie pour savoir si l’emplacement est conforme aux normes d’exploitation requises et demander les licences nécessaires. Surtout parce qu’il s’agit d’une entreprise commune à toutes les autres et qu’il faudra la légaliser.

Organisez votre espace

Il est important de vérifier l’espace du terrain disponible, car vous aurez besoin d’une grande surface pour installer les tentes et les salles de bain. De plus, en fonction de vos objectifs, il est possible d’installer un restaurant sur place, vous pouvez aménager une piscine extérieure, prévoir des douches autour de la zone et un certain nombre d’autres choses. Il est recommandé de placer des bancs dans votre espace pour que les gens puissent s’y loger, vous devez avoir l’électricité sur place, proposer une connexion Wi-Fi est également une bonne chose. Une autre bonne idée est d’avoir un coin barbecue, d’avoir un parking facile et sécurisé pour les clients, de mettre à disposition de l’eau potable sur place et d’autres détails que les gens recherchent habituellement dans les campings.

Investissement pour créer un camping

L’investissement initial sera très variable et si vous possédez déjà le terrain, vous aurez probablement moins de dépenses. Cependant, supposons que vous ayez déjà l’endroit approprié pour installer un camping, donc la prochaine étape sera l’assemblage de la structure elle-même. À commencer par l’achat de tous les accessoires nécessaires pour les travaux, les installations électriques, hydrauliques, sanitaires et l’installation du réseau Internet.

Connaissez votre public cible

Votre clientèle sera généralement composée de jeunes aventuriers peu soucieux du luxe des bonnes auberges, qui aiment la nature et veulent toujours être proches d’endroits intéressants, ainsi que ceux qui recherchent un logement moins cher. De nombreuses familles ou groupes d’amis recherchent également des campings pour camper afin de s’amuser ensemble, organiser des barbecues, des feux de joie pendant la nuit et ainsi s’amuser davantage.

Faites la promotion de votre camping

Le succès de cette entreprise dépendra principalement de la notoriété qu’elle acquiert sur le marché. Ensuite, il faudra travailler sur la promotion efficace de votre camping pour attirer encore plus de monde. De nos jours, le meilleur canal est Internet. Par conséquent, il est valable de créer votre propre site Web, d’utiliser les réseaux sociaux, de rechercher des partenariats avec des sites qui vendent des forfaits de voyage et de nombreuses autres façons.

Que faire à Rome ? La capitale de l’Italie est une ville pleine de charmes et d’attractions.
Rome a des caractéristiques cosmopolites qui se sont consolidées au cours de près de 3000 ans d’existence, marquées par un art, une culture, une architecture et une gastronomie très influents à travers le monde. Continuez à lire l’article et découvrez ce qu’il faut visiter à Rome.

Le Colisée

L’amphithéâtre Flavio ou Colisée de Rome est un grand bâtiment vieux de plus de 2000 ans où un public de 73 000 personnes a assisté au combat entre gladiateurs. La hauteur du Colisée était pendant l’Empire romain, lorsque se déroulaient les spectacles qui allaient du combat à l’exposition d’animaux exotiques, les exécutions de prisonniers, les récréations et les batailles avec des animaux prestigieux par le peuple romain. Aujourd’hui, l’attraction est l’un des principaux sites touristiques de Rome et reçoit des milliers de personnes chaque jour, lors de visites guidées en anglais ou en italien.

Le mont Palatin

Monte Palatino est le berceau de la ville et l’une des attractions les plus populaires de Rome. On pense que la zone, aujourd’hui en ruine, était déjà habitée en l’an 1000 av. J.-C. À l’époque républicaine, la classe romaine supérieure construisit de grandes maisons et des palais. Parmi les attractions du lieu se trouvent la Domus Flavia, les jardins Farnèse, le Musée Palatin, l’Hippodrome de Domitien etc.

Les Musées du Capitole

Les Musei Capitolini sont les plus anciens musées publics du monde. Ils ont été créés en 1471, lorsque le pape Sixte IV a fait don d’une collection de statues en bronze d’une grande valeur symbolique et historique à la ville de Rome, initiant l’une des meilleures collections d’art classique d’Italie. Il y a deux palais, situés sur la Piazza del Campidoglio, conçus par Michel-Ange : le Palazzo dei Conservatori et le Palazzo Nuovo, reliés par un passage souterrain. La place se trouve au sommet d’un bel escalier également conçu par Michel-Ange.

La Villa Borghese

La Villa Borghese Pinciana est formée de parcs, d’un palais, d’un musée, entre autres attractions. L’endroit apporte une combinaison harmonieuse de nature et d’art, avec des jardins, des bâtiments, des œuvres d’art, des monuments et des fontaines. Les sculptures, par exemple, sont signées par des artistes célèbres de différentes époques. Si la question est de savoir quoi faire à Rome, la Galerie Borghèse est l’un des points à ne pas manquer dans votre itinéraire. Le zoo, l’horloge à eau Pincio et le théâtre Silvano Toti Globe font également partie de la Villa.

Camping en Islande
Il y a peu de paysages lointains qui rivalisent avec ceux d’Islande. Falaises spectaculaires, plages de sable noir non conventionnelles et champs si vastes et verdoyants, votre présence sera parmi les rares, à l’exception peut-être de quelques chevaux sauvages.

Quand faire du camping en Islande ?

Bien que les merveilles de plein air de l’Islande soient belles à visiter toute l’année, le camping en hiver (décembre à février) peut être assez difficile. Bien que la température ne soit pas glaciale (les parties sud de l’Islande moyenne sont d’environ 0 °C), le principal défi auquel vous serez confronté est les vents forts. Le camping en Islande pendant les mois d’été (juin à août) est le plus idéal. Dans le sud, les températures seront comprises entre 10 °C et 13 °C. Vous ne subirez pas de vents agressifs fouettant votre tente et vous ne serez pas non plus soumis aux extrêmes climatiques de l’Islande, qui peuvent être assez imprévisibles et rendre le terrain inaccessible. Géographie inspirante, climat dramatique, beauté naturelle exceptionnelle, cuisine insolite, soleil de minuit, puissance des éléments… c’est vraiment un pays de superlatifs.

Meilleurs campings en Islande

La plupart des camps en Islande sont équipés d’équipements standard tels que des douches, des cuisines, des salles de bains et des prises électriques.
Reykjavik : parcourez trois kilomètres en dehors du centre-ville pour une balade à vélo facile et pittoresque et vous arriverez au camp. À côté du camp se trouvent les thermes de Laugardalslaug, où vous pouvez plonger à quelques pas de là où vous reposez la tête.
Látrabjarg : ce camp est situé dans le point le plus à l’ouest de l’Islande. L’emblématique West Fjörds est un point d’intérêt impressionnant pour les voyageurs à la recherche de vues spectaculaires sur les falaises et d’observer les macareux. Le camp lui-même dispose d’excellents équipements de barbecue pour faire le plein après la randonnée.
Egilstað : le camping dans la plus grande ville de l’est de l’Islande est un excellent point de départ pour une excursion d’une journée dans les hautes terres et pour visiter des villages tels que Seyðisfjörður, qui affiche un caractère charmant.
Skaftafell : cette zone sauvage se trouve dans l’un des magnifiques parcs d’Islande, le parc national de Vatnajökull. Depuis le camp, partez sur les sentiers et explorez le parc. Découvrez Jökulsárlón, une lagune glaciaire, ou suivez l’épave d’un avion sur la plage de sable noire de Sólheimasandur. Le camping est également proche du centre d’accueil du parc, il y a donc des équipements tels qu’une cabine téléphonique, un accès Internet et un café...